La Saint Valentin et l’Islam

Q: Il y a des personnes qui fêtent la Saint-Valentin, le 14 février toutes les années selon le calendrier grégorien : ils se font réciproquement saint-valentin et islamdes cadeaux en s’offrant des fleurs rouges et portent des vêtements de couleur rouges et chacun se félicite. Des pâtisseries sont produites à cet événement, des gâteaux de couleur rouge sur lesquels on reproduit des cœurs. Ce jour-là certains magasins font des promotions sur certains articles. Quelle est votre opinion sur :
1er : la célébration de ce jour ?
2e : Les achats effectués dans ces boutiques ce jour ci ?
3e : le fait que les autres boutiques qui ne célèbrent pas ce jour vendent comme même des articles aux individus qui fêtent ce jour?
Qu’Allah vous rétribue.

Réponse:
Conformément aux preuves claires tirées du Qu’ran et la Sunna ainsi que le consensus des pieux prédécesseurs, il existe uniquement deux fêtes islamiques : Le petit Eid et la grande Eid.

Ainsi les autres fêtes, qu’elles proviennent de qui que ce soit, de groupes, d’occasion ou d’un sens quelconque, sont des Fête païenne que les musulmans ne doivent ni fêter ni agréer. Mais encore, ils ne doivent pas exprimer de joie pour ces fêtes ni assister autrui à les célébrer, étant donné que cela est une transgression de la législation d’Allah et quiconque viole les lois d’Allah se fait préjudice à lui-même.
De plus si on joint à la fête forgée qu’elle est l’une des fêtes des incroyants, alors les péchés sont accumulés les unes sur les autres, puisque cela est une sorte de ressemblance et d’alliance avec les incrédules. Allah (Exalté soit-Il) nous a défendu dans son Noble Livre de ressembler et de prendre les mécréants pour associé. D’autre part, il est rapporté de manière authentique que le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a dit :
« Quiconque imite un groupe de gens sera des leurs. »

Le jour de la St-Valentin fait partie de ces fêtes, car il fait partie des fêtes païennes et chrétiennes. Ainsi, il est interdit à l’ensemble des musulmans qui ont foi en Allah et au Jour du Jugement Dernier de célébrer ou d’agréer ou de féliciter les autres personnes. Il doit plutôt abandonner et s’écarter de cela, se conformant de cette façon à Allah et à Son Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) afin de s’écarter des causes de la colère d’Allah (Exalté soit-Il) et de la punition qu’Il peut lui faire subir. De même il est interdit au musulman d’assister son semblable à célébrer cette fête ou des fêtes différentes

Interdit d’une manière quelconque : nourriture, boisson, vente, achat, fabrication, cadeaux, correspondance, publicité ou autre, étant dans donné que toute ces choses est une aide dans le péché et la transgression, mais aussi dans la désobéissance à Allah (Exalté soit-Il) et à son Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam). Allah (Exalté soit-Il) dit à ce sujet :
« Entraidez-vous dans l’accomplissement des bonnes œuvres et de la piété et ne vous entraidez pas dans le péché et la transgression. Et craignez Allah, car Allah est, certes, dur en punition ! »

Le musulman doit s’accrocher au Qu’ran et à la Sunna particulièrement dans les périodes où les troubles, les tentations et la corruption règnent. Il doit être attentif et clairvoyant et faire attention aux égarements de ceux qui ont encouru le courroux d’Allah (les juifs), des égarés (les chrétiens), et des pervers qui n’adorent pas Allah de la manière qu’ils le doivent et qui ne font que nuire à l’islam. Le musulman doit demander secours à Allah (Exalté soit-Il) en Lui demandant de le guider vers le chemin droit et de le raffermir, car c’est Allah (Exalté soit-Il), seul, qui guide vers le chemin droit et qui raffermit les serviteurs.

Qu’Allah vous accorde le succès et que la paix et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

Al IFTA
La Fatwa numérote (21 203)
(Numéro de la partie : 2, Numéro de la page : 263)
(Numéro de la partie: 2, Numéro de la page: 264)